Vestiges, restes et déchets en 2013

Expédition PASSION 2013 – Projet Inventaire des Vestiges et restes sur l’atoll de La Passion – Clipperton

Les déchets ont défrayé la chronique et alimentent les rapports des visiteurs étrangers car ils permettent d’avoir une bonne audience dans un monde où les questions environnementales sont très médiatisées.

Ils ne sont toutefois pas plus nombreux qu’ailleurs, simplement ils ne sont pas ramassés. La relative proximité du vortex de déchets flottants au nord, dit parfois « 7e continent », peut en partie expliquer l’abondance, encore une fois relative, des déchets dans certains secteurs. D’autres, laissés par l’homme, sont toutefois plus visibles et plus difficiles à évacuer.
Ils sont de 4 types :

  • Des épaves de bateaux échoués anciens : au nord-est, le Dixie Isle et au SE, le palangrier échoué entre 1997 et 2001. NB : le Lily Marie également échoué entre 1997 et 2001 a disparu), plus la vieille épave de chaland dans le lagon au sud ;
Épave du Lily Marie (anciennement Dixie Isle II) apparu en 2000 sur les plages nord-est de l’île. (© 2008 D. Duchauchoy; 2001, 2013, 2015 C. Jost – PASSION)
  • Des « monstres », c’est-à-dire des vestiges métalliques ou plastiques de volume important (>1m3) provenant d’expéditions passées : pour l’essentiel et par ordre d’importance :

               – du matériel de l’armée US (1944-1945) sur la côte nord et est, dont certains mis à jour entre 2012 et 2013 au NE ;

Bulldozer US apparu entre 2012 et 2013 sur les plages nord-est de l’île. (Cliché : C. Jost – PASSION 2013)


Char amphibie LVT4 ALLIGATOR, dérivé militaire d’un tracteur civil destiné au secours dans les régions marécageuses… Entré en service dans l’US Navy en mars 1944 (identification J. Morschel et E. Chevreuil). Encore une fois ces vestiges, déjà recouvert de liserons de plage qui progressent sur l’île d’une manière fulgurante) n’apparaissaient pas en mars 2012 (Mission J. Morschel – PASSION 2012) !

Nouveau matériel US révélé par l’érosion marine : ici vraisemblablement châssis d’Autocar U 7144 T (Federal 93×43) 4- to 5-ton (identification J. Morschel). On notera les autres engins apparus ainsi que la plage de sable et blocs nouvellement érodée à gauche de la photo.(Cliché : C. Jost – PASSION 2013)

 D’autres débris ont été mis à jour :

– des éléments en ciment et ferrailles des missions Bougainville des années 1968 limités au Camp Bougainville ;
– des restes métalliques (cuisinière et plastiques (réservoir d’eau de 5m 3?, et une trentaine de plaques ondulées, type tôles ondulées de toiture) dans le Bois de Bougainville, restes de l’expédition Jean-Louis Etienne ;
– les deux cabanes de la NASA photographiées en 1997 et dont il n’en restait qu’une en 2001, ont totalement disparu.

  • Des macro-déchets multiples : plastiques, troncs d’arbre, filets, cordages, bouées, bouteilles

Exemple de concentration et de variété de déchets sur la côte Est (ci-dessus haut), côte nord (ci-dessus bas), côtes au vent. Les autres côtes en sont quasiment exemptes. (Cliché C. Jost)

  • Des micro-déchets réduits par l’altération : micro-déchets plastiques partant dans les chaînes alimentaires.

 

En conclusion

Les déchets n’apparaissent pas plus nombreux que sur les côtes d’autres îles du monde.
– La communication alarmiste de certaines expéditions faisant état d’une situation catastrophique et très préoccupante (cf. médiatisation Expédition TCP et précédentes) apparaît exagérée et destinée à faire de l’audience au détriment de l’image de la France « qui ne s’occupe pas de cette île ».
– On pourrait toutefois recommander aux autorités française un « bon coup de pub international » en envoyant un navire, un escadron du Génie militaire et, pourquoi pas, des bénévoles civils qui ne manqueraient pas), pour enlever toutes les épaves et tous les déchets. Pour cela, l’ouverture d’une passe faciliterait bien les opérations…

Extrait du Rapport de C. Jost, 2013


Publications :

  1. Morschel J., Jost C., 2013. Les vestiges enfouis d’une histoire oubliée de Clipperton. Tahiti Pacifique n°264 juin-juillet 2013, Tahiti P.F., p. 37-40.
  2. Jost C., 2013. Rapport de la mission scientifique « Passion 2013 à l’île de Clipperton. Rapport au Haut-commissariat de la République en Polynésie française. Papeete, Tahiti, 45p.
  3. 2013, Lettre d’information de « CPOM – Clipperton, Projets d’Outre-Mer ». Lettre d’information n°16 déc. 2013, Metz, France.
  4. 2014, Lettre d’information de « CPOM – Clipperton, Projets d’Outre-Mer ». Lettre d’information n°19 sept. 2014, Metz, France.