Flore

Le premier inventaire de la végétation de Clipperton a été réalisé en 1958 par Marie-Hélène SACHET (1922-1986), botaniste française travaillant à la Smithsonian Institution.

De nombreuses observations et inventaires partiels ou complets sont venus enrichir la connaissance de l’évolution particulière de la flore au cours des décennies suivantes,notamment au travers des missions Bougainville (1966-1969), de la mission Couté A. & Garrouste R. (2005) et des missions de C. Jost (Surpaclipp 1997, Passion 2001, Passion 2015). Des observations ponctuelles ont aussi alimentées cette connaissance notamment lors de certaines missions non spécifiquement dédiées à la flore (Cousteau 1980 – DX 2008 Alain F6BFH et Danielle Duchauchoy – PASSION 2013 – PASSION 2016).

C. Jost en a dressé une cartographie de l’évolution :

 Evolution du couvert végétal entre 1958 et 2013 (C. Jost, CPOM/UPF)

L’inventaire complet le plus récent et la première cartographie fine sous SIG du couvert végétal et de la flore ont été réalisés lors de l’expédition PASSION 2015 par Xénia Jost, ingénieur agronome (Tetiaroa Society/CPOM).

En avril 2015, la flore terrestre (hors lagon) n’était représentée que par 15 espèces de plantes contre 24 en 1958 et 6 en 1997 (1997 uniquement sur les îlots). Aucune espèce endémique n’a été trouvée. La couronne de l’atoll était recouverte à 46% de végétation contre 0% en 2001, hormis 674 cocotiers contre 806 adultes en 2015 (X. Jost).

Les espèces les plus présentes sont représentées ci-dessous :


Bibliographie (tiré de clipperton.fr)

– Jost C., 2014. « État des ressources génétiques forestières sur l’Île de La Passion (Clipperton). Une végétation en reconquête de l’atoll ». Chapitre du Rapport de la FAO : « État des ressources génétiques forestières dans le monde », Tome 8 du Rapport de la France, Ministère de l’agriculture, Paris, 8 pages. http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/FranceTome8-IleDeLaPassionAvril2014_cle028f31.pdf .
– Couté A, Garrouste R, 2009. Un état des lieux de la flore et de la végétation terrestres et dulçaquicoles. In Charpy L (Ed) CLipperton: environnement et biodiversité d’un microcosme océanique. Muséum d’Histoire naturelle, Paris IRD, Marseille, 420p. (Patrimoines naturels, 68, p.279-296.
– Payri Claude, Menou JL & N’Yeurt. 2008. La flore marine du complexe récifal de Clipperton et quelques aspects de la biodiversité et de la géomorphologie marine de l’île. In : L. Charpy (ed.). Clipperton : environnement et biodiversité d’un microcosme océanique. Patrimoines Naturels, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris, IRD, Marseille, 420p. (Patrimoine naturels ; 68), p.129-141.
– Sachet Marie-Hélène, 1959. Vegetation of Clipperton Island. Proceedings of the IX International Botanical Congress 2, pp. 337-338.
– Sachet Marie-Hélène, 1961. History of change in the biota of Clipperton Island. Abstracts of Symposium Papers, 10th Pacific Science Congress, Honolulu, pp. 214-215.
– Sachet Marie-Hélène, 1962. Flora and vegetation of Clipperton island. Proc. of Calif. Acad. Sci., San Francisco, 4th series, 31, 10, pp. 249-307.  Sachet Marie-Hélène, 1963. History of changes in the biota of Clipperton Island, in J. Linsley Gressitt(ed.) Pacific Basin Biogeography Symposium, Bishop Museum Press, Honolulu, pp. 525-534.