Scientifiques

Mission : « PASSION 2013 – Expédition Clipperton » en février/mars 2013.

Mots-clés : Etat des lieux et Inventaire – Environnement terrestre (état, évolution) – Evolution faune, flore terrestre (comptage, cartographie) – Mesures topographiques des terres émergées – Cartographie précise des sites des anciennes passes (topométrie, bathymétrie du lagon) – Observations environnement marin (présences de navires, ressources, espèces) – Evaluation espèces invasives : Rat, insectes – Impacts anthropiques actuels.

Partenaires : UPF, Haut-Commmissariat de la république en Polynésie française, UMR 241 « Ecosystèmes Insulaires Océaniens » (EIO – UPF/IFREMER/ILM/IRD), Marine nationale, Association « Clipperton – Projets d’Outre-mer » (CPOM).
Durée : du 19/02 au 17/03/2013 dont sur l’île du 02/03 au 11/03

Modalités : Embarqués à Nuku-Hiva sur la frégate Prairial, dépose sur Clipperton, retour avec le navire Shogun de l' »Expédition Clipperton » de CORDELL TX5K de radio-amateurs dirigée par Robert Schmieder. NB : Présence d’une équipe du Magazine Thalassa de France 3 pour une série de reportages sur la mer de Cortès, dont l’île de Clipperton. Diffusion prévue au printemps 2015. « L’île a énormément changé depuis 2001. La végétation couvre aujourd’hui un bon tiers de l’île; la passe sud-est et les côtes Nord et Est sont sous l’effet d’une érosion marine sans précédent, ce qui se traduit par la mise à jour de matériels militaires US, par un important recul de côte et une possible réouverture de passe. Les rats (Rattus rattus sont bien présents dans tous les bosquets de cocotiers, mais ne sont pas une gêne; ils consomment du crabe (Gecarcinus) mais sans que cela soit suffisant pour expliquer la diminution de la population de Gercacinadae, en nette diminution depuis 1968 par manque de nourriture dans les années 2000 (pic démographique; île désertifiée sans végétation herbacée). Les fous masqués sont aussi nombreux et restent la plus grande colonie au monde. Le traitement des nombreuses données et observations enregistrées est en cours et livrera plusieurs cartes et articles  » (C. Jost).

Mission réalisée par Pr Christian Jost et Dr Jean Morchel, Géographie, Université de la Polynésie française(UPF).

2015 : Expédition scientifique internationale PASSION 2015 – avril/mai 2015
« Inventaire de la biodiversité, connectivité et évolution de l’atoll de Clipperton« 

sous le haut patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République,
le Patronage de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer,
avec le soutien de Monsieur le Député Philippe Folliot,
et le soutien de l’Etat-Major des Armées et l’assistance de la Marine nationale

Le programme PASSION, du nom français de l’île Clipperton étudie depuis plus de quinze ans l’évolution géomorphologique et écosystémique de l’atoll de La Passion – Clipperton. Le projet PASSION 2015,  « Inventaire de la biodiversité,  connectivité et évolution de l’atoll de Clipperton », a fait  l‘objet d’une expédition scientifique internationale qui s’est déroulée sur l’île du 14 au 29/04/2016, soit quinze jours pleins de terrain, mais a duré cinq semaines tenant compte de la durée d’acheminement de 14 jours de mer à bord de la frégate FS 731 Prairial de la Marine nationale depuis Tahiti, puis de six jours pour rallier Puerto Chipas au sud du Mexique. Elle fait suite aux missions PASSION 2013PASSION 2001 etSURPACLIPP, expédition océanographique mexicano-française de l’UNAM en 1997 à laquelle a participé le chef des missions PASSION. Elle a bénéficié d’un soutien logistique exceptionnel de la Marine nationale et de l’Armée de terre (RimaP-P) et de financements de l’Agence française de développement et du Fond Pacifique pour les plus importants.

LIRE les articles de la FS Prairial publiés par le magazine Cols Bleus :

MISSION AURORE – LE « PRAIRIAL » SOUTIENT LA MISSION SCIENTIFIQUE « PASSION 2015 » SUR L’ATOLL DE CLIPPERTON De FS Prairial | 24 mai 2015 |

PORTRAIT DE POLYNÉSIE: DEUX BALEINIERS À BORD DU PRAIRIAL De FS Prairial | 19 juin 2015 |

UN DÉPUTÉ À BORD DU PRAIRIAL EN ROUTE VERS CLIPPERTON De FS Prairial | 24 mai 2015 |

Les projets réalisés

Le programme PASSION 2015 regroupe plus d’une dizaine de projets dont les principaux objectifs ont été la réalisation d’un inventaire de la biodiversité et une étude de l’évolution de l’atoll.

Lire la suite sur le site de l’UMR EIO

Collaborations scientifiques et participations à la mission : Université de la Polynésie française, université de la Nouvelle Calédonie, université de La Réunion, université nationale autonome du Mexique (UNAM), Institut Louis Malardé (PF), Museum national d’Histoire naturelle, et nombreux autres partenaires scientifiques directement ou indirectement associés .

Partenaires financiers : Agence française de Développement (AFD), Ministère des affaires étrangères et du développement international (MAEDI) et Haut commissariat de la république en Polynésie française, Ministère des Outre-mer, Gouvernement de la Polynésie française, Institut du droit éconmique de la mer (INDEMER Monaco), Association « Clipperton – Projets d’Outre-mer » (CPOM) et tous les partenaires scientifiques.

Chercheurs sur le terrain : Manuia ARAKINO (U. Polynésie Fr), Pascal DUMAS (U. Nle Calédonie ), Nicole GRAVIER (U. La Réunion ), Mathieu GRELLIER (UPF), Christian JOST (UPF), Elia LEMUS SANTANA (UNAM- Mexique), Xénia JOST (SupAgro),Laura Elena SANVICENTE Añorve (UNAM- Mexique), Vivianne SOLIS-WEISS (UNAM- Mexique), Anthony TCHEKEMIAN (UPF), Danielle DUCHAUCHOY (CPOM), Alain DUCHAUCHOY (CPOM)

 Pour en savoir plus, suivez le lien de l’UMR EIO

 

Mars 2016 – Expédition NATIONAL GEOGRAPHIC – PRISTINE SEAS à LA PASSION – CLIPPERTON

National Geographic – PRISTINE SEAS a réalisé une importante expédition à Clipperton entre le 09 et le 26 mars 2016. Sept scientifiques dont Christian Jost, invité, et sept opérateurs images ont filmé dix jours durant la faune et les flancs du Mont Clipperton (3500m de hauteur relative) pour en inventorier la biodiversité marine et en rapporter des images extraordinaires.

L’expédition Clipperton de Pristine Seas – National Geographic (PS-NG), dont les objectifs généraux sont de « faire connaître les derniers espaces marins vierges et d’aider à les protéger », a été réalisée dans une optique d’apporter soutien à la démarche française en cours de protection de l’île en montrant par des images fortes la faune et l’état du récif corallien et en collectant un nombre très important de toutes nouvelles données scientifiques.